Hélène Schmitt, violon

AccueilBiographieEnsemble Luceram & Quatuor Baillot
GaleriePresseDiscographieMediaActualités & Contact




  La violoniste française Hélène Schmitt chemine sur un sentier de ferveur et d’enthousiasme ; son parcours, marqué d’une insatiable curiosité et d’une profonde passion pour les cultures germanique et italienne, se révèle dans sa discographie et ses activités sur la scène musicale.
  Son vaste répertoire comprend la littérature de soliste pour violon des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, pour violon seul et avec basse continue, clavecin ou pianoforte, mais aussi le répertoire de quatuor à cordes, et même, de plus en plus souvent, du répertoire contemporain : la compositrice Florentine Mulsant lui dédie deux œuvres pour violon seul.
  Elle étudie le violon à Paris auprès de Gérard Jarry, Jean-Claude Bernède, Dominique Hoppenot et Veda Reynolds, puis le violon baroque à la Schola Cantorum de Bâle en Suisse, auprès de Chiara Bianchini. C’est auprès de Reinhard Goebel qu’elle approfondit son jeu, à Cologne, où elle choisira de vivre durant dix ans avant de revenir en France.
  La violoniste fonde l’Ensemble Luceram en 2009 qu’elle dirige du violon, ensemble de cordes où viennent parfois s’adjoindre des bois. L’Ensemble Luceram se dédie au répertoire baroque et classique et collabore très souvent avec la soprano italienne Raffaella Milanesi. Avec le Quatuor Baillot qu’elle crée en 2011 et dont elle est le premier violon, Hélène se dédie aujourd’hui au répertoire classique et romantique.
  Elle a enseigné le violon baroque au CRR de Toulouse, à la Haute Ecole de Genève, et a dirigé sept ans la classe de violon au CRR de Boulogne-Billancourt. Elle a enregistré avec de nombreux ensembles et est régulièrement invitée comme konzertmeister dans de nombreux ensembles.
  Lauréate de trois prix internationaux : Bruges, Amsterdam et Melk, ses dix disques de soliste, dont huit pour le label Alpha, sont tous prisés et récompensés par la critique internationale.
  Elle fait régulièrement partie des jurys des CNSM de Paris et de Lyon, ainsi que des concours internationaux, tels le Concours International Biber (Biberwettbewerb) ou le Concours international Van Vlaanderen Bruges.
  Elle entretient des liens forts avec le claveciniste François Guerrier, ou encore le luthiste Rolf Lislevand. Avec les pianistes Alexei Lubimov et Tobias Koch, elle approfondit son jeu sur les répertoires classiques et romantiques.
  Hélène se produit en soliste sur toutes les scènes et festivals européens et a donné l’intégrale des Sonates et Partitas pour violon seul de Johann Sebastian Bach en tournée de récitals au Japon et en Amérique du Nord.
  Parallèlement à la musique, Hélène brûle depuis toujours pour la littérature. En outre, son amour pour la danse lui fait réaliser auprès du chorégraphe et danseur Raphaël Cottin un duo violon-danse contemporaine intitulé Sei solo. Le spectacle connaît un véritable succès et le duo est invité à se produire à Paris et dans de nombreuses villes de France, à Riga (Lettonie) et au Festival d’Avignon.
  Hélène Schmitt est récompensée en novembre 2010 du Prix de la Fondation del Duca, abritée par l’Académie des Beaux-Arts de Paris.
  Elle est également l’invitée régulière d’émissions et de portraits sur les radios françaises telles France-Musique ou Radio-Classique et européennes telles que la Radio Suisse romande ou DRS2 (Suisse), WDR ou Deutschland Funk (Allemagne), Klara Radio (Belgique) ou ORF ö1 (Autriche). En 2014, elle est lauréate de la fondation allemande Violin Assets qui lui prête un magnifique violon italien de Michele Deconet, 1764.
  Son prochain disque, consacré à H.I.F. Biber sortira à la fin 2015 pour le label allemand Aeolus.